Le 20 avril, le Comité spécialisé du Conseil d’administration de l’AFD pour l’appui aux initiatives des ONG a approuvé le soutien de 18 projets.

Pour un montant total de 14,7 millions d’euros, ces subventions sont accordées à des organisations de la société civile française. Elles permettront de mener des programmes de développement en Afrique, en Amérique du Sud et en France.

Les 18 projets approuvés

  • APDRA – Développer la pisciculture au Nord Libéria

Accompagner le développement durable de la pisciculture paysanne dans 12 villages ruraux des comtés de Bong et Nimba. 72 pisciculteurs, 12 artisans et 20 femmes bénéficieront de formations ou de conseils pour améliorer leurs techniques et leur organisation.

 

  • Sidaction – Renforcer la lutte contre le VIH/Sida en Afrique

27 associations partenaires, présentes dans 15 pays d’Afrique renforceront leurs expertises en matière de structuration et de prise en charge des patients. Le programme bénéficiera au total à 78 300 personnes vivant avec le VIH.

 

  • IDO – Améliorer l’accès à l’eau potable au Tchad

Mettre en place des comités de gestion des points d’eau, sensibiliser les populations aux enjeux liés à la pollution de l’eau, remettre en état les forages inutilisables. Et ainsi assurer, de manière autonome et pérenne, l’accès à l’eau potable de 420 villages du sud du Tchad, soit 180 000 personnes.

 

  • Essor - Formation et insertion professionnelle pour les populations vulnérables (Mozambique, Tchad, Guinée Bissau, Brésil, Congo)

Donner aux plus vulnérables un accès durable à la formation et à l’insertion professionnelle.

3 000 jeunes issus de zones périphériques défavorisées et 600 petits entrepreneurs seront formés. 25 organisations et 20 centres de formation professionnelle renforceront leurs capacités. Des cadres de concertation entreprises/institutions publiques seront créées.

 

  • SOS Sahel - Assainissement et hygiène dans des communes rurales du Burkina Faso

Développer les compétences en assainissement de 6 communes.

Comment ? En équipant en latrines 4 100 ménages, et en formant, puis en accompagnant 92 clubs d’hygiène et d’assainissement. En tout, 200 000 personnes profiteront de ces efforts de sensibilisation et d’un renforcement des équipes municipales.

 

A Buenaventura, un district du littoral pacifique, des fonctionnaires de l’éducation et des professeurs seront accompagnés pour transformer les écoles en un environnement protecteur. La problématique de la violation des droits sera relayée aux niveaux local, national et international. Des propositions pour changer la situation seront formulées.

 

  • Planète Enfants & Développement - Services de santé et de petite enfance pour les ouvrières du secteur textile au Cambodge

Améliorer le cadre légal des services sociaux dans les entreprises du secteur textile. Au programme : la mise en place d’infirmeries et de crèches dans 12 usines pilotes, et la formation d’une cinquantaine de membres du personnel. 140 enfants de moins de 4 ans et 1200 ouvriers(ières) bénéficieront de ces services.

 

  • Agrisud - Amélioration des performances du secteur agricole au Maroc

Perfectionner durablement les performances du secteur agricole au profit des habitants de 12 villages de la commune de Ghassate. Avec plusieurs initiatives pour sécuriser l’environnement de la production agricole, professionnaliser les exploitations familiales via l’intensification agroécologique et renforcer le tissu socio-professionnel local. La cible : 300 familles et 10 jeunes entrepreneurs ruraux.

 

  • GRET - Participation de la société civile à la cogestion de filières durables bambou et rotin au Laos

Consolider les actions menées pour la filière bambou dans la province de Huaphan. Au programme : la création d’un « centre de services bambou » autonome à terme et le renforcement des organisations paysannes, villageoises et faîtières. 80 villages, 3500 producteurs et une trentaine d’entreprises privées seront directement impactés.

 

  • Solidarité sida – Une campagne pour renforcer l’aide publique au développement en France

Mettre en avant les questions du développement et de la solidarité internationale à l’occasion de l’élection présidentielle française de 2017. Pour sensibiliser le public, et notamment les jeunes : organisation de concerts, événements et conférences, mobilisation de supports de communication et de réseaux sociaux, etc.

 

Mobiliser des jeunes du sud de la France, du Maroc et de Tunisie autour de la solidarité internationale. Comment ? Par la formation d’encadrants, la participation de 750 jeunes à des ateliers, le soutien de projets initiés par les jeunes, la production d’outils pédagogiques…

 

  • Scouts et guides de France – Renforcer l’éducation au développement et à la solidarité internationale au sein du scoutisme

Sensibiliser 80 000 jeunes à l’engagement en faveur de la solidarité internationale. Par exemple en organisant des échanges internationaux avec des jeunes partenaires au Sud. Mais aussi par un travail de formation, de mise en réseau et d’outillage pédagogique auprès des réseaux d’accompagnateurs de projets des deux associations.

 

  • CNSL – Relancer les activités éducatives dans le Grand Sud haïtien suite au cyclone Matthew

Relancer durablement les activités éducatives dans le Grand Sud.

60 écoles et 21 000 enfants bénéficieront de la réhabilitation de bâtiments, d’un meilleur accès à l’électricité ou encore de mobiliers et de kits scolaires. Avec, à terme, des activités de prévention des risques, la formation de volontaires et la mise en réseau des acteurs.

 

  • GRET – Sécurité alimentaire, nutritionnelle et accès à l’eau dans le Grand Sud haïtien suite au cyclone Matthew

Améliorer la sécurité alimentaire et l’accès à l’eau dans le Grand Sud haïtien. 5500 agriculteurs profiteront d’activités de relance agricole, 16 000 personnes seront sensibilisées à la sécurité alimentaire. Autres avancées : un dispositif de transfert monétaire pour 1200 femmes enceintes et l’accès de 12 000 personnes à l’eau potable.

 

  • Frères des Hommes – Renforcer les capacités économiques et sociales des ménages paysans les plus vulnérables au Rwanda

Aider les paysans les plus vulnérables à devenir acteurs du développement de leur territoire. D’ici trois ans, plus de 3700 paysans auront amélioré leurs techniques et 64 organisations communautaires auront bénéficié d’un accompagnement. Avec la participation de 400 membres du personnel technique et élus des autorités locales.

 

  • Santé Sud - Améliorer la santé maternelle et néonatale en Mauritanie 

Réduire la mortalité maternelle et néonatale par l’amélioration des 3 principales structures de santé de Nouakchott. 90 000 femmes et nouveau-nés devraient profiter de mesures telles que l’accompagnement des projets d’établissements ou le lancement d’un plan d’éducation à la santé.

 

  • EDM – Accès à l’énergie au Burkina Faso, au Cambodge, en Haïti, aux Philippines et au Togo

Améliorer les conditions de vie des plus vulnérables. Comment ? En étendant les solutions d’accès à l’énergie, tout en améliorant la performance des équipements et des services. Autres initiatives : le développement des réseaux de distribution et de la performance sociale des microfranchises. 80 000 personnes en bénéficieront directement, 400 000 indirectement.

 

  • UNMFREO - Territoires ruraux, territoires de citoyenneté mondiale

Généraliser la démarche d’éducation à tout le réseau des Maisons familiales rurales (MFR). Grâce à des outils pédagogiques et des actions d’éducation. 1 000 animations sont programmées dans les 430 MFR. Grâce à l’implication de 880 éducateurs, 500 administrateurs, 16 900 jeunes en formation initiale et 740 adultes en formation continue.