Signature d'une convention de délégation avec l’Union Européenne
L’AFD et quatre autres agences européennes de développement (Expertise France, GIZ, FIIAPP, AECID) ont chacune signé, le 2 mai 2017, une convention de délégation avec l’Union Européenne en vue de la mise en œuvre des premières composantes du programme EUROCLIMA+.

Le programme EUROCLIMA +, qui bénéficie d’un budget de 80 millions d’euros a pour objectif d’aider, sous forme principalement d’assistance technique, 18 pays d’Amérique latine dans la mise en œuvre des engagements que ces États ont pris en matière d’adaptation ou atténuation du changement climatique dans le cadre de la COP21.

Le programme vise également à promouvoir le développement durable et la résilience des collectivités locales et des populations vulnérables face aux effets du changement climatique.

Les activités qui seront menées dans le cadre de la première enveloppe s’articuleront autour de trois composantes sectorielles dotées de 10 millions d’euros chacune :

  1. Forêts et Biodiversité, cogérée par Expertise France et GIZ ;
  2. Mobilité urbaine, cogérée par l’AFD et la GIZ ;
  3. Réduction des risques et catastrophes, cogérée par l’AFD et l’AECID.

En outre, une dotation de 7 millions d’euros cogérée par la FIIAPP et la GIZ, apportera une assistance technique non sectorisée aux pays bénéficiaires.  

La participation de l’AFD à ce programme devrait lui permettre de nourrir son dialogue avec les États latino-américains sur les politiques publiques liées au changement climatique et d’initier des projets susceptibles d’être financés ultérieurement sur prêts, faisant ainsi le lien avec les facilités de financement à la mise en œuvre desquelles elle participe par ailleurs, comme la Facilité latino-américaine d’investissement (LAIF) et le Fonds Vert. 

Dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion de la cérémonie de signature à Bruxelles, Jérémie Pellet, Directeur Général Délégué de l’AFD, a souligné l’importance de ce programme, non seulement pour les États d’Amérique latine dans la lutte contre les effets dévastateurs du changement climatique, mais aussi pour l’Europe qui se présente ainsi de manière unie et coordonnée dans son dialogue avec les pays partenaires : "cette coopération est un pas de plus vers la construction d’un système européen de l’aide, et est un exemple concret de coopération innovante entre institutions financières et agences de mise en œuvre et entre nos institutions bilatérales et la Commission européenne". 

Le démarrage effectif des projets est prévu début 2018.