Arménie

Présente en Arménie depuis 2012, l’AFD a défini quatre domaines d’actions prioritaires : améliorer la qualité de vie des citadins, soutenir le monde rural et l’agro-industrie, développer les énergies renouvelables et consolider le secteur privé.
Monastère de Sevan
L’AFD et l’Arménie : promouvoir une croissance verte et solidaire
Monastère de Sevan

4 secteurs prioritaires

Arménie ville d'Erevan Taema flickr

4 secteurs prioritaires

L’AFD a défini avec le gouvernement arménien quatre priorités : le développement urbain, le développement rural et le soutien à l’agro-industrie, les énergies propres et renouvelables et le développement du secteur privé.

En 2013, pour notre première intervention dans le pays, nous avons financé un projet de rénovation et d’amélioration de l’efficacité énergétique des logements de ménages défavorisés. En janvier 2015, nous avons soutenu un projet d’irrigation dans la plaine d’Ararat. Et depuis 2016, nous accompagnons les réformes de politiques publiques en matière fiscale, économique, sociale et environnementale.

Renforcer nos actions au Sud-Caucase

Vue sur Alaverdi, Arménie

Renforcer nos actions au Sud-Caucase

L’AFD est présente depuis peu dans le Sud-Caucase – une région composée de la Géorgie, l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Elle n’a été formellement autorisée à y intervenir qu’en avril 2012, dans le cadre d’un mandat de promotion d’une « croissance verte et solidaire ».

Cinq ans seulement après le début de notre action dans la zone, nos partenariats avec les gouvernements, les autorités locales et les entreprises publiques ont porté leurs fruits. 4 projets, pour un total de 250 millions d’euros, ont été engagés depuis 2012.

En 2017, l’ouverture d’un bureau en Géorgie a concrétisé la volonté de l’AFD de renforcer son action dans la région. Le bureau de Tbilissi pour le Sud-Caucase a été officiellement inauguré en mars 2017 par le premier vice-Premier ministre et le ministre des Finances géorgien. Ce bureau régional couvre les trois pays de la région.

6
ans de présence en Arménie
125
millions d’euros de prêts depuis 2013
12,5
millions d’euros de subventions depuis 2013

Petit pays du Sud-Caucase de trois millions d’habitants, l’Arménie fait face à de nombreux défis économiques et sociaux depuis son indépendance en 1991. Après une phase de croissance rapide au début des années 2000, la récession économique en Russie, son principal partenaire commercial et financier, freine son expansion. La fermeture des frontières avec l’Azerbaïdjan et la Turquie, ses pays voisins, accentue les difficultés économiques.

Dans ce contexte, le gouvernement arménien s’est engagé à mettre en œuvre un plan de réformes qui s’attaque aux fragilités structurelles du pays. Avec le soutien des bailleurs de fonds internationaux, il relève de grands défis : lutter contre la pauvreté, améliorer la productivité agricole, soutenir l’indépendance énergétique et la lutte contre le changement climatique, moderniser les infrastructures et optimiser le climat des affaires.

L’AFD intervient en Arménie depuis 2012 selon un mandat « croissance verte et solidaire ». Elle appuie les réformes du gouvernement arménien via des prêts et des subventions européennes au titre de la Facilité d’Investissement pour le Voisinage – Est.

Carte interactive
Thématiques
Type de financement
Antennes
Filtres

Thématiques

Type de financement

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir la carte de tous les projets