L’organisation de ce papier est la suivante : après une première section consacrée à l’examen des effets favorables des transferts sur le développement des économies ultramarines, une deuxième section analyse comment ces flux financiers sans contrepartie pourraient également freiner ce processus via des canaux macroéconomiques ou micro-économiques. Une troisième section essaie alors de cerner pourquoi cette politique de développement basée sur les transferts se révèle risquée sur le long terme. Une quatrième section propose des pistes pouvant servir de stratégie de développement pour des économies bénéficiant de ces mannes de transferts publics. La dernière section conclut cette analyse.
pdf : 1.41 Mo
auteur(s) :
Philippe JEAN-PIERRE
coordinateur :
Valérie Reboud
collection :
Document de travail
issn :
1954-3131
pages :
37
numéro :
51
disponible aussi en : fr